Action Francophone Internationale (AFI)

Accueil > Actualité > 20 mars : journée de la Francophonie

20 mars : journée de la Francophonie

mardi 20 mars 2007

La Journée internationale de la Francophonie est célébrée depuis 1990.

La date du 20 mars a été retenue en commémoration de la signature, en 1970 à Niamey, du traité portant création de l’Agence de coopération culturelle et technique, ancêtre de l’OIF qui compte 68 Etats et gouvernements membres dont 13 pays observateurs.

Festivals, gastronomie, concerts, poésie rythmeront mardi la Journée internationale de la Francophonie du 20 mars, intitulée cette année "Vivre ensemble, différents" et célébrée sur les cinq continents qui comptent désormais 200 millions de francophones.

Selon un rapport publié à l’occasion de cette journée par l’Organisation internationale de la Francophonie (0IF), les francophones ont franchi la barre des 200 millions dans le monde en 2006 contre 175 millions deux ans plus tôt.

Côté institutionnel, le secrétaire général Abdou Diouf fêtera cette journée dans la principauté d’Andorre, devenue membre de plein droit de l’OIF lors du sommet de la Francophonie de Bucarest en septembre.

Mais enfin une voix s’élève contre la Francophonie institutionnelle : celle du poète sénégalais Amadou Lamine Sall, considéré comme le fils spirituel de Léopold Sédar Senghor, l’un des fondateurs de l’actuelle OIF, selon lequel la francophonie ne "remplit plus sa mission" et "s’est fourvoyée en politique" rapporte l’AFP.

L’artiste, conseiller du ministre sénégalais de la Culture, fustige "la francophonie des bureaux" qui s’est rendue invisible des artistes dans leur "quotidienneté", alors que les oeuvres des poètes, plasticiens, écrivains, cinéastes francophones du Sud ont du mal à circuler dans les pays francophones du Nord.

C’est précisément contre cette Francophonie bureaucratique que l’AFI se positionne souhaitant donner la parole aux francophones de libre volonté quelque soit leur origine.

Pour lire un Texte d’Amadou Lamine Sall sur Senghor cliquer ici

Rédaction de l’AFI.