Action Francophone Internationale (AFI)

Accueil > Réflexions > Brève ou entremet à l’article « Vers un accord sur la biopiraterie ? (...)

Brève ou entremet à l’article « Vers un accord sur la biopiraterie ? »

jeudi 20 avril 2006

Je me souviens, il n’y a pas longtemps encore on parlait des bienfaits de la colonisation, de la civilisation et des sauvages. Des Indiens, des Métèques, des Aztèques et peut être bien encore d’un ou deux Gabonais perdus au fond… C’était bien et pas trop dérangeant. Installé dans quelques certitudes confortables, je regardais mon poste de télé. Il y avait des classiques : Derrick - chef d’œuvre d’apologie de la non-violence et de l’inaction, déclinée sur quelques décennies- serpillière et Foucault –pas le philosophe … Bref, entre la chasse d’eau et le gobage de soaps cathodiques rose bonbon, quelque chose déconnait.

Un peu limité, je ne voyais pas bien. Le savoir, tout ça … pis les conneries, un peu de rock alternatif, pis les conneries … pis les sauvages… Moi, j’étais presque fier d’être né du bon côté –climat tempéré, une bagnole, un appart’, une télé ; manquait plus qu’une esclave sexuelle, mais pour ça restait l’Asie… Bref, entre des euros bien mérités et une décontraction du gland non moins méritée dans des vacances à bon marché –risque de tsunami inclus- il y avait comme une émergence d’une conscience.

En même temps, on nous avait un peu forcé la main ! On nous foutait la trouille avec du terrorisme extrême islamisant, l’Evil Axe, un sous produit dérivé « Mickey sous acide » pour président de la plus grande puissance militaire, pis surtout un baril de pétrole TROP CHER. Ca gelait même le glaçon dans le petit jaune !…En plus, y en a même qui parlait avec des mots incompréhensibles : « La médecine institutionnelle, issue d’une tradition vieille de 200 ans, veut apprendre des chamans et medicine men. » « Mais attention on choisit ce qu’on veut connaître ! La chimie, la génétique et applications curatives directes, selon nos critères […]. » nous rassure un chercheur membre du Haut Comité International d’Evaluation et d’Ethique des Critères d’Evaluation (HCIEECE) – eux non plus ne savent pas ce que ça veut dire. Ce qui peut se résumer simplement et caricaturalement par : « les délires cosmogoniques et animistes, on est pas acheteur ! C’est qu’en même nous qu’on sait ! C’est écrit sur le diplôme … et au prix où ça coûte… »

Xavier Bariller


Voir en ligne : Vers un accord sur la biopiraterie ?