Action Francophone Internationale (AFI)

Accueil > Actions > Action pour Timba. > Action Timba : visite dans le Gansu

Action Timba : visite dans le Gansu

dimanche 4 septembre 2011, par le bureau de l’AFI

Une petite délégation de l’AFI s’est rendue à Lanzhou, dans la province du Gansu, pour rendre visite à Timba et à sa famille, à la fin de ce mois de février 2007, juste après le nouvel an chinois. Une deuxième partie de la somme collectée d’un montant d’un peu plus de 8000 euros lui a été remise. Suivez avec nous le modeste récit d’une rencontre émouvante avec ceux que le destin nous a permis d’aider...

L’arrivée à Lanzhou fut un moment très fort. Certains d’entre nous ne se connaissaient pas, et ont eu le plaisir de rencontrer Aline Guibert, qui est à l’origine de cette action. Pour nous acceueillir, elle était accompagnée de qulelques collègues très sympathiques. Le soir du 21 février, nous nous sommes donc réunis entre francophones autour d’une bonne table pour célébrer ces trouvailles et retrouvailles, comme il se devait : dans la joie et la bonne humeur.

Le lendemain, nous nous sommes rendus dans la chambre d’hôpital de Timba. Depuis plusieurs semaines, il partage avec un autre malade une chambre tout à fait convenable. Ses deux frères passent toutes leurs journées à ses côtés, et ont mis de côté tout projet personnel pour le moment. Le plus jeune des frères a même interrompu son séjour en Inde en traversant au péril de sa vie les montagnes de l’Himalaya pour se rendre au chevet de son frère ainé !

Timba va beaucoup mieux. Les seuls problèmes qui retardent encore l’opération sont sa tension, anormalement élévée (aux alentour de 20 parfois), et le fait qu’il faut trouver un rein compatible et disponible au moment où Timba est en état de supporter l’opération.

De gauche à droite Julien (AFI), Kunchap un frère de Timba, Sunny un ami malaysien, Sandje le frère cadet de Timba, Xavier (AFI), Timba et enfin devant Manli et Aline (AFI).

Timba a été très ému de recevoir des membres de l’AFI. Il a répété de nombreuses fois en français : "merci ! Merci !". Nous lui avons remis une deuxième somme d’argent, ainsi qu’un livre pour apprendre le français, et les dessins collectifs faits lors de la soirée spéciale à Chengdu.

De son côté Timba nous a fait le grand honneur d’offrir à chacun une écharpe tibétaine :

Timba, ses frères, Aline Guibert et Lim nous ont accompagné plus tard à la gare routière : départ pour Xia He, la ville du monastère de Labrang, et de la famille de Timba.

Le 22 février, nous avons été reçus dans la maison de la soeur de Timba que l’on voit ci-dessous avec la mère de Timba et l’un des frères de Timba qui nous a accompagné de Lanzhou à Xiahe :

Le matin du 23 février, nous avons visité le monastère de Labrang situé au coeur d’une splendide vallée :

Nous avons alors la chance d’assister à un débat philosophique. Tout bon connaisseur de Tintin dans ses aventures au Tibet reconnaîtra les bonnets jaunes portés par les moines du monastère de Labrang.

Nous observons avec étonnement les pélerins tibétains, telle cette femme, faisant le tour du monastère en se prosternant sur le sol :

Ou encore faisant tourner les roues tibétaines :

L’ambiance magique de Labrang n’est pas seulement visuelle mais aussi sonore grâce à ces moines perchés en hauteur et soufflant dans leur corne :

L’après-midi, un guide parlant un bon anglais appris en Inde nous donne de nombreuses explications sur le bouddhisme tibétain :

Puis, nous sommes invités à partager un repas dans la maison des moines amis de Timba :

Le soir du 23 février, nous avons rencontré le père de Timba venu spécialement de sa ferme située à une quarantaine de kilomètres de Xiahe :

les parents de Timba

Peu après notre visite, le 28 février, les parents de Timba ont ainsi décidé de rendre visite à leur fils à Lanzhou. Ils en sont repartis le 02 mars.

Lors de notre retour à Lanzhou, nous avons pu rencontré aussi les docteurs qui s’occupent de Timba. Ces derniers nous ont ainsi informé que l’opération ne pourrait pas avoir lieu avant deux mois étant donné l’état actuel de Timba.

Il s’agit donc de continuer à soutenir matériellement et spirituellement Timba pour l’aider à endurer cette longue attente... L’AFI poursuit donc son action et maintient son appel aux dons pour que Timba puisse être opéré et soigné dans les meilleures conditions.

Terminons sur ce visage souriant de Timba en espérant le voir un jour reprendre une vie normale...