Action Francophone Internationale (AFI)

Accueil > Actions > Bilan deux ans après la terrible catastrophe du Tsunami.

Bilan deux ans après la terrible catastrophe du Tsunami.

En 2005, l’AFI s’était mobilisée à une toute petite échelle au Sri Lanka en aidant Azeez.

mardi 26 décembre 2006, par le bureau de l’AFI

Un an après la catastrophe en Asie, l’essentiel des 300 millions d’euros collectés en France n’avait toujours pas bénéficié aux victimes. Qu’en est-il deux ans après ? Bien souvent ce sont des problèmes de lenteurs administratives ou pire de concurrence entre ONG qui ont transformé le formidable élan de générosité des Français en une action très inefficace !

Préférant aider efficacement et rapidement au moins une personne plutôt que de faire des promesses vaines aux populations victimes du Tsunami, l’AFI avait fait le choix d’aider personnellement et directement un survivant de la catastrophe, Azeez.

Qui est Azeez ?

Azeez a étudié en Chine à Jinan de 1998 à 2003 période pendant laquelle il avait rencontré les futurs membres de l’AFI. De retour au Sri Lanka après 5 années d’absence, il avait survécu au Tsunami mais avait tout perdu : membres de sa famille, amis, maison et biens. Au départ il avait dû comme tous les autres survivre dans un camp. Une vingtaine de jours après la catastrophe il avait pu miraculeusement mettre la main sur un carnet dans lequel il avait noté le courriel d’un membre de l’AFI, dont il ne connaissait pas l’existence. En désespoir de cause, il l’a donc contacté. Rapidement, l’AFI a pu établir un premier contact téléphonique s’assurant ainsi de l’authenticité de cet appel au secours. Azeez était alors hébergé chez un ami et voulait bien sûr reconstruire une vie normale. A ce moment-là, les conséquences étaient toujours aussi terribles pour les survivants. L’AFI a alors créé une chaîne de solidarité dans les réseaux familiaux et amicaux des membres de l’AFI en demandant une aide financière même minime.

Le choix d’Azeez

Des sommes d’argent allant de 20 à 100 euros ont été envoyées à Azeez. Il a pu ainsi recevoir en mars 2005 une première somme de 200 euros ce qui correspond à un très bon salaire mensuel au Sri Lanka et en avril une seconde somme de 300 euros. Il a utilisé cet argent pour reconstruire sa maison afin d’abriter les membres de sa famille.

Après un long silence, nous avons enfin réussi à recontacter Azeez en mars 2006. Il avait abandonné tout projet d’aller en Chine comme il en avait été question auparavant. Il avait en effet trouvé un job qui lui permet aujourd’hui de vivre et d’aider sa famille. Par ailleurs, il avait enfin reçu de l’argent du gouvernement pour la construction de sa maison. Il y a consacré toutes ses économies.

Au moment le plus difficile, l’AFI avait donc donné rapidement et efficacement un coup de main non négligeable à Azeez dont l’honnêteté fait qu’il ne souhaite plus aujourd’hui recevoir d’aide. Il compte désormais sur lui-même pour reconstruire sa vie. Il n’oubliera pourtant jamais qu’un réseau francophone international a réussi à lui venir en aide à un moment crucial de son existence.

Nouvelle action de l’AFI

C’est pourquoi l’AFI a décidé de se concentrer sur une nouvelle action : celle de sauver la vie d’un jeune moine tibétain de Chine, Timba qui attend de recevoir la greffe d’un rein mais qui n’en a pas les moyens financiers. L’important n’étant pas qu’il soit moine ou qu’il soit tibétain mais qu’il soit un être humain en détresse du fait de l’absence totale de couverture maladie dans les campagnes chinoises. Nous avons bien conscience qu’en Chine et dans le monde il y a d’innombrables personnes dans ce cas. Timba a réussi à se connecter au réseau francophone de l’AFI. Cela sera peut-être sa chance : cela dépend de nous tous...


Cette action de l’AFI est particulièrement dédiée, à titre posthume, à Christophe Couteleau qui, avant sa disparition tragique en juin 2005, nous avait montré d’une façon si intense, malgré les graves difficultés qu’ils traversaient alors, sa volonté d’aider Azeez, qu’il ne connaissait pourtant pas. Que le site de l’AFI puisse rendre hommage à sa générosité !

Messages